Les 7 vies de l’épervier Pack 7 Tomes

50,00

Plus que 1 en stock

SKU: Pack 0015 Category:

Pack 7 Tomes

Les 7 vies de l’épervier

Edition : Glénat

Résumé  :

T.1 La blanche morte

Depuis la nuit des temps, la liberté a donné le vertige aux hommes. Ils se sont inventés des maîtres pour endiguer le flot de leurs délires et ils ont placé Dieu en haut de l’édifice. Et aujourd’hui encore, le ciel résonne toujours de l’harmonie des cloches, angéliques sans doute, mais peut-être, à la longue, quelque peu monotones. Alors, les hommes se sont retournés vers le Diable. Ils lui ont prêté les excès de leur nature. Ils l’ont paré d’une queue, de cornes et de sabots pour jouer à se faire peur. Et le diable est devenu leur bouc émissaire… – Pourquoi vous donnez-vous le mal de nous raconter cette histoire, mon Maître ? demanda la Sorcière. – J’y suis bien obligé, lui répondit le Diable : les hommes ne se nourrissent pas seulement de pain et d’eau. Ils ont aussi besoin d’éprouver les frissons de l’amour et du sang. Il leur faut du spectacle. C’est pourquoi je suis un montreur de marionnettes. je suis aussi un peu oiseleur à mes heures. J’aime beaucoup les oiseaux. Surtout les éperviers…

T.2 Le temps des chiens 

Pourquoi avoir choisi un épervier, mon Maître ? Demanda la Sorcière. Pourquoi pas un rapace de plus grande envergure et de meilleure allure, pour nous donner des chances de satisfaire un plus grand nombre de spectateurs, – Je n’avais pas le choix, lui répondit le Diable : l’Aigle était déjà prix par les Grands de ce monde, et le Faucon aussi. Et puis quoi qu’on dise, le grand nombre du public ne m’appartient pas. Il appartient à Dieu qui a toujours su se tailler la meilleur part, quand bien nous savons, nous, qu’il ne le mérite pas ! – Mais cet Epervier-là n’es-il pas trop fragile pour pouvoir assumer un semblable combat ? Une telle démesure ? – Nous verrons, dit le Diable. C’est un oiseau petit mais qui ne manque pas d’air…

T.3 L’arbre de mai

L’herbe repousse toujours, qui recouvre les vieilles traces, soupira la Sorcière. Personne ne peut lutter contre l’herbe qui pousse. Les sept chemins s’effacent derrière nos personnages… Oui, ajouta le Diable. Le temps n’est plus très loin où ils se croiseront tous. Le sang va pisser dru et nous allons bien rire ! …

T.4 Hyronium

Ravaillac se prépare à frapper les trois coups, mon Maître, dit la Sorcière. – Oui, répondit le Diable. Le roi montera dans son carrosse tout à l’heure. Le sort en est jeté… – C’est une grande pitié, soupira la Sorcière. Je crois que j’ai toujours eu un faible pour lui, et si j’étais plus jeune… – Je regrette, dit le Diable. Moi aussi, je m’étais un peu trop attaché à ce drôle d’animal, mais nous avions convenu, au début de l’intrigue, que tous les combats de nos petites marionnettes étaient perdus d’avance. Nous devons nous tenir à ces dispositions… – Mais Henri n’est pas un pantin comme les autres, insista la Sorcière. Ne pourrait-on au moins lui accorder encore un an ou deux de répit ? Je crois qu’il le mérite ! – Le mérite, dit le Diable, n’est pas à prendre en compte dans la règle de ce jeu. – Vous êtes dur, mon Maître ! – Je suis ce qu’on a fait de moi, ma pauvre amie !

T.5 le maître des oiseaux

Pourquoi seulement Sept vies ? Demanda la Sorcière. Pourquoi pas dix ou douze ? Ou six cent soixante six comme le nombre de la bête de l’Apocalypse ? – Parce que le temps nous est compté, soupira le Diable. – Mais qui dit  » vie  » dit toujours  » mort « , au bout du conte. Nous faudra-t-il vraiment laisser mourir sept fois ? – Hélas, répondit le Diable, si ce n’était que cela ! Mais il est parfois des destins pires que la mort…

T.6 La part du diable 

La Sorcière dit : je viens de faire nos comptes, mon Maître. La première des Sept Vies était à la disposition du Vert-Galant, qui désirait se battre à visage découvert. La seconde Vie appartenait au premier masque. Ensuite, il y a eu le petit Guillemot, qui n’a fait que passer dans un tourbillon de plumes. Il ne nous reste plus qu’Ariane et le jeune roi pour prendre la relève, à moins que Grandpin ne soit le sixième larron ? – Non. Celui-là n’est que le dindon de la farce, répondit le Diable. Mais je l’ai réservé à une autre aventure qui s’appelle Cœur-Brûlé. Nous en reparlerons… – Alors, il manque deux vies ! – Tu oublies le Condor qui va venir bientôt…

T.7 La marque du condor 

Le Diable interrogea, que t’est-il arrivé ? On dirait que tu n’es plus que l’ombre de toi-même ! – Je vous demande pardon, répondit la Sorcière, mais les gens m’ont reproché mille extravagances. Mes juges ont dit que je vivais de l’air du temps et que j’y voyageais tout à mon aise en chevauchant le vent. On vient de me faire brûler vive en place de Grève… – Mon histoire se termine et j’en suis désolé, lui rétorqua le Diable. Si je n’étais qu’un homme, j’aurais pu avoir la faiblesse d’imaginer une fin plus heureuse, mais je suis prisonnier de ma réputation… – Soit. Mais il manque toujours une vie quelque part. – Que fais-tu de l’Oiseau ?

Etat

Editeur

Scénariste

Dessinateur

ISBN

Pack 0015

0★

Rating

  • 5★ 0
  • 4★ 0
  • 3★ 0
  • 2★ 0
  • 1★ 0

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les 7 vies de l’épervier Pack 7 Tomes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *